Hino Akira de retour en Gironde les 18 et 19 janvier

hino

Comme l’année dernière, Hino Akira arrive en France et passera bientôt par chez nous. Sa tournée débutera par Albi le lundi 16 et mardi17 et se terminera à Paris le week-end du 20 au 22. En milieu de semaine, c’est en Gironde que passera senseï. Et cette fois-ci, j’aurai même l’honneur et le plaisir de l’accueillir au dojo 🙂

Mercredi 18 janvier / 19h30 à 22h00
Dojo du Karaté Evolution – 58 rue Jean Jaurès 33500 Libourne

Jeudi 19 Janvier / 19h00 à 21h30
Dojo Christian Querre – Loiseau, 33126 Fronsac

Inscriptions sur place – Tenue Libre – Ouvert à tous niveaux, toutes disciplines

hino-akira-bordeaux

Hino Akira est né en 1948. Après une adolescence parsemée de nombreuses bagarres et rixes, il commence une carrière de batteur de jazz. Et c’est la musique qui le mènera aux arts martiaux qu’il débute par la pratique d’une forme de Shorinji Kempo. Mais avec son petit gabarit, il cherchera un art martial où la différence de taille et de force n’est pas un facteur déterminant. En parallèle de sa pratique, il s’essayera donc à de nombreuses écoles, tout en continuant sa carrière de batteur professionnel. Il s’orientera finalement vers le Karate Shito-Ryu qu’il pratique pendant quelques années. Il commencera ensuite à enseigner à Osaka pour se concentrer sur sa recherche d’un Budo « authentique ». Il rencontrera également des maîtres comme Hatsumi Masaaki du Ninjutsu, ou Shioda Gozo de l’Aïkido, qui l’inspireront dans sa recherche. Pour approfondir encore plus dans le Budo, il construira son propre dojo dans les montagnes de Wakayama. Dans ce dojo, il recherche, applique et enseigne les méthodes de développement et d’utilisation du corps qu’il a affinées et faites évoluer tout au long de sa vie. Le principe étant de développer une « force » qui ne déclinera pas avec le temps et la vieillesse. Sa méthode « d’utilisation du corps », très universelle, s’applique aujourd’hui aux Budo, mais également aux sportifs en général et même aux danseurs. C’est pour cela que plusieurs sportifs (olympiques notamment), danseurs, chorégraphes, musiciens, et pratiquants d’arts martiaux d’horizons différents font régulièrement appel à lui et s’inspirent de son travail pour évoluer dans le leur.

C’est vrai, le travail d’Hino senseï peut paraître très intriguant de prime abord, voir même « faux » comme certains le prétendent. Mais c’est le cas de beaucoup d’experts en arts martiaux. Le problème de ceux qui critiquent, c’est qu’ils ne se sont jamais déplacés pour étudier avec lui…

Mon avis : Ceux qui sentent, savent.
D’ailleurs, Hino senseï n’hésite pas à démontrer les choses avec ceux qui lui demandent, notamment les plus jeunes et costauds.

Rendez-vous donc dans quelques jours, à la rencontre du Budo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s