Yashima n°8 avec Bernard Bilicki

Yashima vient de fêter ses deux ans. Si le lancement du magazine était déjà un bel aboutissement, le fait qu’il soit toujours là deux ans après en fait une réussite encore plus grande. Cela fait des années que la presse papier et l’ensemble de ses prestataires sont en difficulté et la crise sanitaire n’a fait que frapper à terre un secteur sans défense.

Néanmoins, par la force des passionnés que sont ses lecteurs et ses contributeurs, Yashima est toujours là, plus actif que jamais.
Le magazine s’est même renforcé il y a quelques mois en mettant au point sa version numérique.

Yashima n°8

Le huitième numéro est paru il y a un mois en kiosque, dans votre boite aux lettres, ou dans votre ordinateur, tablette ou smartphone.

yashima 8

Un très beau numéro avec encore une fois des photos inédites à couper le souffle.
Car ne nous le cachons pas, c’est incontestablement une des qualités premières de cet ouvrage qui met autant en avant les photos que le texte, servant ainsi un savant mélange de fond et de forme, de réflexions et de visuels.

Présentation du numéro 8 par le rédacteur en chef Xavier Duval
Présentation du thème central : « Okuden » par le rédacteur en chef adjoint Alexandre Grzegorczyk

Bernard Bilicki, aux racines du Karaté

Dans ce numéro, vous trouverez cinq pages d’interview avec Bernard Bilicki que j’ai eu la chance de réaliser quelques semaines avant le confinement.
Ancien membre de l’équipe de France de Karaté, ancien entraîneur national, il est aujourd’hui neuvième dan et expert au sein de la FFKaraté.
Partez à la découverte d’un pratiquant qui, après 60 ans d’arts martiaux, s’est retrouvé au croisement de l’interne et de l’externe pour y forger le Karaté qui lui correspond.

bilicki

« Okuden » est le thème central de ce huitième numéro et je trouve que cela colle parfaitement au personnage de Bernard Bilicki. Les « okuden », il est allé les chercher au fil de son expérience et au fur et à mesure de son travail. Puiser dans l’essence des kata et dans les arts chinois pour découvrir et faire éclore autre chose. Ce qu’il a trouvé, il s’engage maintenant à le transmettre, essayant de faire comprendre à tous le résultat de ses recherches sur l’utilisation du corps dans les arts martiaux.

Personnellement, cela fait dix ans que j’ai découvert son travail et celui-ci m’a tout de suite plu, intrigué, et influencé dans ma propre évolution. D’année en année, connaissant mieux la personne et le message qu’il souhaite faire passer, je ne peux que vous encourager à aller à sa rencontre, d’autant que son travail s’adapte parfaitement à toutes les écoles, styles ou disciplines.

Kyudo, l’art du tir à l’arc japonais

Je présente également le Kyudo dans ce nouveau numéro.
Un art issu de la longue histoire de l’arc japonais. Arme de prédilection sur les champs de batailles, l’arc a évolué au fil des siècles pour être aujourd’hui utilisé comme outil pour une discipline physique, morale et spirituelle.

 

Si vous n’avez pas votre exemplaire de ce huitième numéro, vous pouvez encore vous le procurer en kiosque et sur le site de Yashima.
Rendez-vous dans quelques semaines pour un prochain numéro !

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s