Ce soir, je ne peux/veux pas y aller

Je ne suis ni psychologue, ni assistante sociale, ni tout autre spécialiste et je n’ai de leçon à donner à personne, j’exprime juste mon avis en espérant que cela pourra aider certaines personnes.
Car bien souvent, une bonne discussion et/ou une bonne réflexion règle bien des problèmes.

Cela fait douze ans que j’enseigne les arts martiaux.
Douze ans que je vois arriver des nouveaux au dojo.
Douze ans que je vois des gens s’inscrire et ne pas s’investir. Peu nombreux au départ, cette proportion augmente malheureusement d’année en année.
Douze ans aussi que je découvre des pratiquants hyper motivés.
Certains pratiquent encore, d’autres non.
Tout ceci est normal, c’est l’évolution de la vie de chacun et de la société dans son ensemble.

Mais ce qui m’attriste aujourd’hui, c’est à quel point je reste impuissant face au désistement de toutes ces personnes qui se sont initialement engagées et investies avec envie et pleins de bonnes raisons. Les principales étant:
– La discipline est intéressante et m’apprend des choses utiles
– Les gens sont sympa et l’ambiance du dojo est agréable
– Cela me fait beaucoup de bien physiquement et psychologiquement

Bonnes raisons que certains semblent malheureusement avoir oubliés.

Je sais que tout le monde a toujours l’impression d’avoir une bonne raison pour ne pas venir s’entraîner un jour, puis une autre pour ne pas continuer à aller régulièrement au dojo. Mais dans la très grande majorité des cas, je suis désolé de vous dire que ce n’est pas une raison valable. Elle l’est sûrement pour vous, mais uniquement pour vous. Et ce n’est finalement qu’une question de choix que vous avez fait. Car même vous, quelques mois auparavant auriez sûrement fait un choix différent, et même critiqué celui que vous avez fini par faire.

Il arrive à tout le monde d’avoir des moments de fatigue, beaucoup de travail, des doutes, ou tout autre problème… Mais ce que l’on choisit de faire dans ces moments ne dépend que de nous, et ne dépend que rarement des événements et de l’environnement qui nous entourent à ces instants. Même si c’est immédiatement cela que l’on met en avant pour alléger notre conscience et se donner une « bonne mauvaise excuse ».

Si vous pratiquiez une discipline, quelle qu’elle soit d’ailleurs, et qu’à l’origine cette discipline vous apportez bien-être et épanouissement personnel, voyez-vous une raison de ne pas tout mettre en œuvre pour continuer ?

Si lorsque vous vous y rendiez, vous y retrouviez des gens sympathiques que vous appréciez, voyez-vous une raison de ne faire le nécessaire pour que cela continue ?

Si vous pratiquiez chaque semaine avec intérêt et plaisir de découvrir et améliorer des compétences finalement bien plus utiles que vous l’auriez imaginé, pourquoi ne pas s’organiser pour continuer à en profiter ?

Alors oui, je suis triste pour ces gens qui bien souvent, sans vraiment le vouloir au début, se mettent tout seul en marge d’un groupe qui n’attend qu’eux. Triste de les voir faire les mauvais choix et de ne pas pouvoir appuyer sur un bouton pour leur remettre les bonnes choses devant les yeux. Triste de voir que certains se blessent, dépriment, ou ont divers problèmes, tout en sachant que cela ne serait pas arrivé s’ils avaient continué à pratiquer régulièrement pour toutes les raisons précédemment citées.

Les arts martiaux ne sont pas magiques, mais ils font évoluer beaucoup de monde et rendent heureux bon nombre de pratiquants.

Mais comme tout, moins on y va, plus il est difficile d’y aller. On a peur d’être nul et de gêner les autres donc on n’y va pas. Et quand on y retourne après plusieurs semaines ou mois, ben oui, on est nul et on gène les autres. (il ne tient qu’à vous que cela change)
Et le cercle vicieux se met en place, puisque cela ne nous donne pas envie d’y retourner, et l’on s’enferme alors là-dedans.

Mais heureusement, cela fonctionne aussi à l’inverse.
Plus vous pratiquerez votre discipline, plus vous aurez envie d’y aller. Plus vous irez, plus vous évoluerez, et votre épanouissement et votre progression feront que vous prendrez encore plus de plaisir à pratiquer. Et donc à y retourner.
Et ainsi se met en place un cercle vertueux et beaucoup plus intéressant pour chacun d’entre nous. Alors venez, revenez et osez continuer.

Regardons deux citations:

Ne crains pas d’avancer lentement, crains seulement de t’arrêter.

Dans un dojo, on ne juge personne, on est juste heureux que les gens soient là pour partager la pratique avec nous. Chacun avance à son rythme et avec ses capacités, et personne ne gène les autres du moment qu’il donne le meilleur de lui-même à cet instant. Même si cela vous parait peu à ce moment, c’est peut-être finalement beaucoup plus…

Ne laisse pas une mauvaise période te faire croire que tu as une mauvaise vie.

Nous sommes tous confrontés à des passages difficiles dans notre vie. Mais cela ne nous résume pas, ce n’est qu’une situation exceptionnelle à laquelle notre cerveau donne souvent beaucoup trop d’importance. Il faut alors ne pas oublier de se raccrocher à ce qui va et nous fait du bien. Et dans ces moments, venir au dojo permet de se vider la tête, de voir d’autres personnes, et de récupérer un peu d’endorphine… Alors n’hésitez pas!

Aller au dojo, c’est continuer à avancer. C’est continuer à vivre des moments que l’on avait choisis. C’est regarder vers l’avenir et transformer la peur du passé en courage pour le futur.

Un choix est toujours difficile et seul l’avenir pourra dire s’il était bon.
Alors voilà, c’est donc l’heure du choix.

Vous avez bien évidemment le droit de choisir d’arrêter quelque chose qui ne vous plait plus et dans lequel vous n’êtes pas bien.

Mais si ce n’est pas le cas, pourquoi faire ce choix de laisser tomber si cela vous apporte ce que vous veniez y chercher ? Gérez la mauvaise situation et laissez la s’envoler. Mais ne laissez pas s’envoler une dose de bonheur hebdomadaire.

Alors, filez préparer votre sac, et à ce soir !

 

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s