Dix questions à Michel Biays

J’ai posé mes dix questions à Michel Biays

michel biays

Nom : BIAYS
Prénom : Michel
Date de naissance : 16/04/1958
Discipline : Escrime
Dojo/Club : Artes Belli
Tes enseignants (d’avant et d’aujourd’hui) : Desmet, Petitdemange, Boutboul, Gaillard, Belloni, Pariset, Espinouss Linquet, Faure, Elhadram et plein de stages : Kanazawa, Kase, Nambu, Inay etc

Les 10 questions

1 – Pourquoi et quand as-tu débuté les arts martiaux ?

J’ai débuté par le judo dans les années 60, j’avais sept ou huit ans.
Aujourd’hui ça fait cinquante ans.

Ensuite j’ai fait du karaté avec Jean François Petidemange qui était le sparring-partner de Dominique Valera. Il avait un club de karaté à Saint-Maur-des-Fossés, c’était les débuts de son club. Je me souviens que lors du premier cours Jean François Petidemange m’a poursuivi dans tout le gymnase en me collant des gyaku tsuki et des mae geri , voilà c’est comme ça que j’ai fait mes premiers pas dans le monde des arts martiaux.

2 – Pourquoi continuer ?

Par passion, et la passion n’a pas besoin de raison
De toutes les façons je n’ai pas envie de chercher 🙂

3 – Les orientations de ta pratique ?

Les armes blanches en générale.

4 – Comment s’entraîner ?

En combattant ! (de façon sécurisée bien sûr)

5 – Comment enseigner ?

En faisant combattre sans dénaturer la discipline. C’est à dire en gardant la logique de l’opposition quand chacun à des chances égales. Quand ce que l’un gagne l’autre le perd. En bannissant tous les rapports dominant dominé de collaborations ou de connivences.

6 – L’évolution des arts martiaux ?

Ils ne sont pas tous dans la même situation, certains courent à leur perte d’autres non.

7 – Un enchaînement technique ?

Certainement pas ! Non pas pour le plaisir du secret, mais par conviction.
Je ne fais pas une technique ou une suite technique pour frapper, faire chuter, faire une clé etc.
Je frappe, déséquilibre, fais une clé avec une technique ou une suite technique.
Mon objectif c’est de frapper faire tomber etc, pas de faire une technique.

8 – Une anecdote ?

J’ai fait un chèque sans provision à Henri Plée !

Du coup j’ai conclu un marché avec lui : gratuité en échange de ma force de travail pour faire le ménage du dojo.

9 – Un coup de gueule ?

Oui contre l’esthétisme dans les arts de combat.
Les pratiques de catalogue technique et les promesses intenables qui vont avec…

10 – Le futur ?

La retraite à me balader sur un voilier et peut-être faire des stages de temps en temps.

Un grand merci Michel pour tes réponses.

Vous pouvez retrouver tous ceux qui ont accepté de répondre à mes dix questions sur la page Les 10 questions

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s